Fermeture de la crèche Arlequin

L’Union de Quartier adhère au courrier adressé par le groupe MIQA :

Messieurs,
Les événements du 4 janvier à l’encontre de l’EAJE confirment les inquiétudes des habitants que MIQA relaie depuis 3 années maintenant. Les actes de violence contre les établissements qui accueillent des enfants (crèches, écoles, collèges…) constituent des délits majeurs qui traduisent la montée des exactions voire du banditisme ; ils ne doivent pas être banalisés et doivent faire l’objet de sanctions fermes et indiscutables.
Certes, dans ces “malfaisants”, il y a certainement des jeunes très perdus et en grande souffrance qui ne mesurent pas la gravité des faits, mais excuser n’est pas aider. On peut pleurer toute sa vie sur sa “malchance” et rendre la terre entière responsable de ses échecs, ou on peut décider de retrousser les manches et conjurer son malheur. Quantité de personnes ont fait ce choix et prouvé qu’il n’y a pas de déterminisme. Il est plus que temps de mettre ces jeunes en face de leurs responsabilités et choix avant l’irréparable (cf Jean-Marc Mahy, venu à plusieurs reprises sur notre quartier raconter sa descente aux enfers pour avoir commis l’irréparable).
Nous ne doutons pas que cette situation vous préoccupe et que vous avez à cœur de rétablir des conditions de vie et de travail sereines, mais nos exigences sont impitoyables parce que pour nous, habitants, c’est la vie au quotidien qui est empoisonnée et en danger.
MIQA, eu égard aux nombreuses rencontres avec élus, responsables des polices, procureur…, demande :

  • d’une part que tous les moyens soient mis pour arrêter dans les plus brefs délais tous les auteurs de ces agressions sans exception, qu’ils soient arrêtés et sanctionnés .Des malfaisants connus, « professionnels », ne peuvent plus être simplement admonestés car ils cassent, traumatisent et recommenceront,
  • d’autre part, que des solutions soient proposées aux familles usagères de cet espace pour prendre en charge leurs enfants en toute sécurité dans le respect de la contractualisation avec chacune d’elles.


MIQA veut réaffirmer ici son soutien plein et entier aux parents, aux professionnels, à leurs demandes.
Comptant sur la diligence de tous
Recevez, Messieurs, l’expression de nos considérations distinguées

DESTINATAIRES : Préfet, M. VAILLANT, procureur de la République, Responsable de la police nationale Commandant VIDAL, Eric PIOLLE Maire de la Ville de Grenoble, Elisa MARTIN élue quartiers populaires et Egalité républicaine, Maud TAVEL, élue à la tranquillité publique et temps de la ville, Chloé PANTEL, élue de secteur 6, Annabelle Bretton, Education populaire, Jeunesse et Démocratie ouverte, Directeur du CCAS de la Ville de Grenoble, Thierry SALVAIRE, responsable de la police municipale
Copie à : Jean-François CHAYRIGUES, Responsable de la crèche, les parents délégués, Augustin NALLET, ACTIS
Signé par : MIQA, CSF, Commission Cadre de Vie de l’UQ Arlequin
Signature en attente : Conseil syndical du Zodiaque I, Vivre Ensemble au 1 Place des Saules…

Ce contenu a été publié dans Publications, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *