Une roulotte pour tous

le projet:

On sait que le Conseil consultatif du secteur 6 de la ville a constitué, en décembre 2002, un certain nombre de groupes de travail. Il vient d’adopter la proposition du groupe Éducation qui a réuni presque mensuellement une quinzaine de personnes habitant aussi bien Malherbe et le VO, que l’Arlequin et les Géants, Plusieurs membres de nos Unions de quartier en font partie.
– Le travail de ce groupe a porté, non sur la famille ou sur l’école auxquels plusieurs associations s’intéressent déjà, mais sur LA RUE, parce qu’elle joue un grand rôle dans l’existence de quartiers comme les nôtres et dans la formation des plus jeunes en particulier.
– La rue, au sens large d’espace public, partagé, est un lieu de passage et de transition, mais aussi un espace de liberté et de rencontres, comportant le meilleur et le pire, avec des fêtes, des manifs, la découverte d’autres cultures, mais aussi un espace de violence, de conflits, de confrontation.
– En réfléchissant à ce que représente la rue, la discussion a conduit peu à peu à penser qu’une action éducative dans cet espace commun, devait donner la priorité aux relations, à ce qui favorise le dialogue et la reconnaissance mutuelle. A cet égard, on a considéré que, dans la rue, les adultes avaient à jouer ou à retrouver, par leur présence responsable, un rôle déterminant.
– Dans cette perspective, l’objectif est de ne pas abandonner le terrain, mais de l’investir en créant des occasions de rencontres, et de chercher à « réinventer l’espace social ».
– Plusieurs hypothèses ont été envisagées avant de retenir le projet de mettre en circulation une roulotte, en tant que structure mobile de rencontre, support d’une animation durable n’ayant pas d’autre but que la rencontre. Roulotte ou caravane, il s’agit d’engager une action concrète, originale, visible, itinérante et inscrite dans la durée,
  • qui soit offerte 3 ou 4 jours par semaine, entre 18 et 22 heures, pendant quelques mois de l’année ;
  • qui donne aux habitants des quartiers du secteur, l’occasion de s’arrêter et de parler, de boire un pot (sans alcool), de jouer aux cartes ou aux boules, par exemple ;
  • qui puisse fonctionner de manière régulière et fiable avec un salarié et des bénévoles ;
  • qui ne s’installe pas, mais se déplace dans les espaces que tout le monde fréquente.
– C’est cette proposition que le CCS 6 a adoptée et dont la réalisation devra être précédée par un large débat public . Elle suppose un accord politique et financier de la Ville ainsi qu’une information et un soutien des habitants et la constitution d’un solide collectif de pilotage.
– Dès à présent, la mise au point du projet et son lancement sont confiés à un nouveau groupe auquel il est souhaitable que participent ceux qui ont contribué à son élaboration, des acteurs du Forum éducatif et des commissions créées récemment, ainsi que des responsables des structures socio-éducatives telles que le CODASE, la MJC, la Régie de quartier. Ajoutons que ceux qui voudront s’associer à l’entreprise seront les très bienvenus. Elle est plutôt excitante ! Elle a besoin d’énergies nouvelles, d’imagination et de bonne humeur. Avis !
Paul Keller (décembre 2003)

L’actualité du projet Roulotte:

Dans l’esprit initial ( créer la rencontre, inventer l’espace social), 4 soirées « roulotte » ont été organisées en septembre 2005. Le 30 mai 2006 une réunion de préparation de l’été 2006 a rassemblé les partenaires de ce projet.
– Rappel de l’ordre du jour de cette réunion :
  • confirmation des lieux, des groupes porteurs et des référents de chaque groupe
  • recherche d’un symbole autre que la roulotte
  • composition du groupe de travail “soirée de secteur”
 1) Confirmation des lieux, des groupes porteurs et des référents de chaque groupe
une soirée commune aux quartiers Géants-Arlequins
– proposition d’une soirée orientée vers la jeunesse, le vendredi 22 septembre, dans le parc, portée par les 2 commissions réunies (“Vie de quartier” et “Cadre de vie”)
une soirée commune aux quartiers VO et Vigny-Musset
– le centre social Prémol, les équipements, l’association des Habitants des Colibris, souhaitent s’associer pour organiser un temps festif commun aux deux quartiers.( proposition à développer en inter structure du VO-VM auprès des autres partenaires)
– thème : repas partagé et contes, lieu pressenti : jardin des poètes. Une question en suspend : participation des habitants de Vigny Musset ou organisation parallèle d’une autre soirée?
une soirée dans la Crique sud
engagement acquis pour la date du samedi 16 septembre. Groupe de musique à confirmer.
Les dates : vendredi 15 et samedi 23 septembre restent disponibles
– 2) Recherche d’un symbole autre que la roulotte
Préoccupation très forte des partenaires : quel support du projet ?
Les attentes :
– garder le nom de la “roulotte” afin de respecter l’esprit fondateur du projet et assurer la continuité
– trouver un objet qui circule, qui roule, qui puisse se déplacer entre tous les lieux, un objet voyant, qui annonce le moment festif (+ musique, etc…) un objet exploitable…
Les questions :
– peut-on investir dans un support pérenne ? (Problème de budget mais à envisager pour les années à venir)
les propositions :
– idée de faire construire un support spécifique – petit train de la Ville – charrette à bras vue à la ME Villeneuve- cabane de chantier mobile ou maquette de HLM – charrette avec des vélos
– un plateau / une scène
perspectives : décision à prendre sur la base de renseignements concrets lors de la prochaine réunion
– 3) Organisation de la “soirée de secteur”
– étant donné le caractère “secteur” de cette soirée de clôture, il est proposé de confier aux 3 Unions de quartiers et/ou au Conseil Consultatif de Secteur le portage
– en cas de refus, revenir vers une formule simplifiée de soirée réunissant tous les organisateurs des différentes soirées avec les habitants intéressés (ex : apéro, pique-nique, repas partagé…)
La prochaine rencontre du lundi 19 juin 2006 : 
– fixera le calendrier définitif des soirées et les éléments de contenu
– prendra une décision sur le “symbole” du projet à partir des enquêtes des différents partenaires.
– fera le point sur le financement.